Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > La majorité des séparations seraient aujourd'hui du fait des femmes

La majorité des séparations seraient aujourd'hui du fait des femmes

François de Singly, sociologue de la famille, sort un livre "Séparée. Vivre l'expérience de la rupture", ces jours ci. Il y montre que les femmes sont aujourd'hui à l'origine de la majorité des ruptures et mettent en avant le souhait d'une meilleure reconnaissance personnelle et professionnelle.

Selon l'auteur, "elles sont notamment à l'origine des trois quarts (70%) des divorces contentieux et personne ne s'est penché sur ce phénomène de société".

À partir des récits d'une petite centaine d'ex-épouses et de concubines, il propose une typologie de la rupture côté féminin, expérience devenue banale et pourtant ignorée par les études sociologiques depuis le rétablissement du divorce par consentement mutuel en 1975. "L'expansion du divorce et de la séparation découle du mouvement de libération des femmes. Je ne pense pas que les hommes soient plus insupportables aujourd'hui que dans les années 1930, plaisante François de Singly. Ce sont donc les critères des femmes qui ont changé."

Ni un caprice, ni un coup de tête

Ces dernières ne prendraient pas le large par "humeur anti-institutionnelle" ou parce que la passion n'est plus au rendez-vous comme on l'imagine souvent. "L'individualisation continue à engendrer la séparation, le divorce. Derrière la logique amoureuse, il y a un besoin de reconnaissance plus fort chez les femmes. Non seulement sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel", souligne le sociologue. Faute de trouver cette reconnaissance, par manque d'implication du conjoint ou légèreté amoureuse, elles sont aujourd'hui prêtes à partir. Si l'envie de vieillir à deux n'a pas disparu, elle est désormais mise sous conditions. "Certaines femmes divorcent sans faire de grands reproches à leur conjoint à part celui de ne pas arriver à se développer dans le couple", rapporte François de Singly.

"Plus autonomes sur le plan économique, moins dépendantes sur le plan affectif, les femmes sont plus nombreuses à demander le divorce, confirme Me Poivey- Leclercq, spécialiste du droit de la famille. Elles sont moins timorées que leurs aînées. À l'instar des hommes, elles n'acceptent plus de subir n'importe quoi. Elles ont aujourd'hui une exigence du meilleur pour elles-mêmes, elles sont en quête d'un plus." Selon ce témoin privilégié des exaspérations du couple, il existe des tranches d'âges d'intolérance conjugale. Après avoir fait un bébé et s'être conformé au modèle traditionnel, certaines femmes expriment une envie d'ailleurs, de nouvelle conquête. À la quarantaine, elles fuient l'usure du couple. À 65 ans, elles désertent un foyer occupé par un mari désœuvré, vécu comme une entrave à leur indépendance. Ni un caprice, ni un coup de tête, cette décision serait une réponse à notre nouveau modèle d'identité, en perpétuelle construction. "Les personnes qui se séparent disent qu'elles ont encore des choses à vivre. Beaucoup de femmes n'ont pas envie de se sentir enfermées dans une identité qu'elles estiment ne plus être la leur", note le sociologue . Un risque accru avec l'allongement de la durée de vie.

Entre les hommes et les femmes, les demandes de séparation ont tendance à s'aligner, estime pour sa part l'avocate Élodie Mulon: "Adultère, ras-le-bol, lassitude… Plus les femmes accèdent au style de vie des hommes, plus leur comportement se ressemble. Mais elles restent un peu plus nombreuses à invoquer le désamour comme raison de rupture."

Reste que la séparation ne se résume pas à une "expérience de désenchantement". Au fil de ces nombreux entretiens, François de Singly a également fait la part belle à la reconstruction de ces "ex", qui vivent cette épreuve comme une étape de leur existence vers un avenir plus radieux.

Source : Le Figaro

Écrit par Nathalie le 08/11/2011
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : RCQM37

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir

Dans la tête des pervers narcissiques - L'Express du 19 février 2014 Dans la tête des pervers narcissiques - L'Express du 19 février 2014
"Dans la tête des pervers narcissiques", c'est le titre du dossier réalisé par Estelle Saget que consacre le magazine "L'Express" du 19...
Écrit par Nathalie le 20/02/2014 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Présentation de l'expérimentation de la garantie contre les impayés de pensions alimentaires Présentation de l'expérimentation de la garantie contre les impayés de pensions alimentaires
Ce mercredi 12 février 2014, la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem et la ministre déléguée chargée de la Famille,...
Écrit par Nathalie le 12/02/2014 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Semaine d’information sur les droits des familles du 25 au 29 mars 2013 Semaine d’information sur les droits des familles du 25 au 29 mars 2013
Les Chambres des Notaires de Paris et des Hauts-de-Seine organisent, pour la 7e année consécutive, une semaine d’information sur les...
Écrit par Nathalie le 25/01/2013 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Un secrétariat d'Etat à la Famille réapparait au sein du gouvernement Un secrétariat d'Etat à la Famille réapparait au sein du gouvernement
A l'occasion du remaniement ministériel du 29 juin 2011, provoqué par le départ de la ministre de l’Économie Christine Lagarde,...
Écrit par Nathalie le 06/07/2011 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Speed dating familles monoparentales - huissiers le 14 mars 2012 Speed dating familles monoparentales - huissiers le 14 mars 2012
Le premier "Speed dating" dédié aux familles monoparentales aura lieu le 14 mars 2012 de 18h30 à 20h30 à la salle des fêtes de la...
Écrit par Nathalie le 27/02/2012 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Médiation : notre juriste, Maryline Dupraz devient médiatrice Médiation : notre juriste, Maryline Dupraz devient médiatrice
Notre rubrique "La juriste vous répond" est animée par Maryline Dupraz, qui nous apporte une collaboration précieuse depuis de nombreux...
Écrit par Nathalie le 03/09/2008 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite