Vous êtes ici : Actualités et brèves > Actualités > Les hommes sont-ils des mères comme les autres ? - Le Monde 9 février 2011

Les hommes sont-ils des mères comme les autres ? - Le Monde 9 février 2011

Le Monde du 9 février 2011 publie une tribune signée Olivia Uzan, avocate au barreau de Paris, et titrée : "Les hommes sont-ils des mères comme les autres ?"

On trouve ces derniers temps dans les prétoires des situations en passe de faire vaciller les critères communément admis de la virilité : un homme s'effondre en sanglots à la lecture du rapport établi par une enquêtrice sociale. Désignée par le juge pour éclairer sa décision, elle a émis un avis mitigé sur sa demande de père d'obtenir la résidence alternée de ses fils. Un autre, quant à lui, assigne son ex-épouse, qui a passé outre le jugement de divorce et le droit d'hébergement du père. Elle est poursuivie pour "non représentation d'enfant". C'est un délit, réprimé par le code pénal. Autre cas : celui d'un homme qui s'est constitué partie civile pour les violences dont il est victime ; son agresseur est… son épouse. Dernier exemple, enfin : cet époux qui formule une demande de prestation compensatoire, car sa working-girl et future ex-femme a des revenus plus élevés. Et pour cause, ce père a choisi de passer plus de temps avec ses enfants…

Ces situations sont de plus en plus courantes. Les hommes, autant époux, carriéristes, que pères, cherchent désormais auprès de leur avocat celui qui les accompagnera dans leurs revendications. Ils n'admettent plus ce rôle de "distributeur automatique" dans des procédures où, selon eux, les dés seraient pipés. Si les femmes ont acquis la possibilité d'exercer des "métiers d'hommes", ces derniers, pour leur part, aspirent à ce que l'on reconnaisse leur qualité de père à part entière. Et ce, bien au-delà du seul rôle de géniteur ou de pourvoyeur de fonds.

Bien souvent, ces hommes ont un discours commun ; ils sont ce que les femmes en ont fait, c'est à dire des "pères protecteurs", mais aussi quasiment des "mères de lait". Ce qui les a transformés en compétiteurs de talent, capables d'ébranler le rôle longtemps laissé à l'exclusivité de la mère nourricière : l'usage des biberons, micro-ondes et lait en poudre ne revêt plus aucun caractère mystérieux pour ces pères actifs, au travail… comme à la maison. Le résultat peut être perturbant pour des femmes qui n'ont pas l'habitude d'entendre que le droit de visite et d'hébergement "classique" (un week-end sur deux) ne soit plus la règle absolue. La surprise persiste, lorsque l'on explique à ces mères que "résidence alternée" (une semaine sur deux) signifie "suppression de la pension alimentaire".

UN STATUT PLUS FORT AUX PÈRES

Ajoutons à cela les cas où les revenus des deux parents sont équivalents : l'octroi d'une prestation compensatoire est alors enterré, car le critère de la disparité des niveaux de vie, qui en fonde l'existence, disparaît. Qu'est-ce à dire ? Qu'il faille s'en alarmer ? Assurément non. En concédant enfin aux pères la place qu'ils revendiquent, on désarme les tentatives habituelles de faire payer aux enfants le prix d'une séparation. Les juges accordent désormais bien plus facilement aux hommes un droit de visite et d'hébergement élargi (du jeudi soir au lundi matin par exemple) ou une résidence alternée. Cela n'a pas toujours été le cas et cette évolution des tribunaux est assez récente, mais réelle. Notre pays peut se targuer de faire preuve de modernité, bien plus qu'outre-Manche. Aux Etats-Unis, la garde des enfants en cas de désaccord est en effet systématiquement accordée à la mère. Ce qui était le cas de notre droit, dix années auparavant…

Nos juges sont-ils précurseurs ? Probablement sur cette question, où ils s'enhardissent à accorder un statut plus fort aux pères. On ne peut que les y encourager : moins d'huile sur le feu, moins de contentieux, ce dont les enfants sont évidemment les premiers bénéficiaires. Quant aux femmes, elles ont tout à y gagner : les pères, en assumant à mi-temps la garde de leurs enfants, leur permettent de mener de front vie professionnelle et vie privée. Voire même de retrouver des ambitions freinées par les premières années de la maternité. Une fois passés les traumatismes d'une séparation, elles disposent à nouveau d'un vrai luxe : celui du temps.

Dans l'univers des hommes quelque peu perturbé par les échos d'un féminisme parfois ravageur, il serait bienvenu d'être fair-play. Ce qui équivaudrait à une répartition plus juste des bénéfices : reconnaître aux pères qu'ils ont autant de droits que ceux des mères, c'est octroyer aux hommes une virilité apaisée. Et garantir une marche commune vers l'égalité des salaires : ces "neo-pères" pourraient en effet se révéler de farouches partisans d'une meilleure parité des revenus. Ce qui serait pour eux un gage supplémentaire de l'autonomie de leur compagne en cas de séparation. Le féminisme récolterait là des fruits inattendus, de ceux qu'on n'imaginait pas avoir semés.

Écrit par Nathalie le 09/02/2011
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

Pseudo ou Prénom (obligatoire)

E-mail (obligatoire)

Commentaire

Code de sécurité à copier/coller : zuNZAb

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres actualités à découvrir

Nouvelles figures de la parentalité - Revue Informations Sociales Septembre-Octobre 2008 Nouvelles figures de la parentalité - Revue Informations Sociales Septembre-Octobre 2008
La revue Informations Sociales de la Caf consacre son numéro de Septembre-Octobre 2008 à un sujet qui nous concerne : Nouvelles figures...
Écrit par Nathalie le 01/10/2008 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
L'agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa) lancée le 1er janvier 2017 L'agence de recouvrement des impayés de pensions alimentaires (Aripa) lancée le 1er janvier 2017
Le 8 mars dernier, à l'occasion de la Journée des Femmes, le Président de la République avait annoncé la création d'une agence de...
Écrit par Nathalie le 30/09/2016 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Colloque K d'Urgences pour 10 propositions au gouvernement le 18 février 2013 Colloque K d'Urgences pour 10 propositions au gouvernement le 18 février 2013
La Fondation K d'Urgences et sa présidente, Christine Kelly, organisent un colloque intitulé "Familles monoparentales : sortir de...
Écrit par Nathalie le 08/02/2013 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Le député Leonetti rend son rapport sur le statut du beau-parent Le député Leonetti rend son rapport sur le statut du beau-parent
Suite à la polémique qu'avait suscité le projet de loi sur le statut du beau-parent, le député UMP Jean Leonetti, chargé d'une...
Écrit par Nathalie le 07/10/2009 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans La solitude touche surtout les femmes urbaines actives de 35 à 49 ans
Selon un sondage TNS Sofres pour "La Croix" et la Société de Saint-Vincent-de-Paul, les personnes souffrant le plus de la solitude sont...
Écrit par Nathalie le 21/05/2010 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite
Mathurin Moreau : une série d'animation sur la vie de parent solo Mathurin Moreau : une série d'animation sur la vie de parent solo
Nous vous proposons l'épisode pilote d'une série d'animation en projet (production Storimages) : "Mathurin Moreau". Les auteurs sont...
Écrit par Nathalie le 13/11/2008 dans Actualités - 0 commentaire Lire la suite